Gevalor

L’unité de compostage de Lomé (Togo) 

projet-compostage-togo2
Initiée par l’Université de Lomé, en collaboration avec l’ONG togolaise ENPRO, opérateur de pré-collecte des déchets en porte à porte, l’unité de compostage vise à accroître ses activités et à être autonome financièrement en 2015.




L’unité de compostage de Lomé a été mise en place conjointement par ENPRO, une ONG togolaise spécialisée dans la pré-collecte des déchets, et par le laboratoire GTVD (Gestion, Traitement et Valorisation des déchets) de l’Université de Lomé.

ENPRO a été créée en décembre 1999 par un groupe de six jeunes diplômés. Son but est d’œuvrer pour la propreté de la ville de Lomé et de ses environs par les actions suivantes :


  • Procéder à un ramassage strict des ordures en passant dans chaque maison et éradiquer les dépotoirs sauvages ;
  • Sensibiliser les ménages à la préservation de leur environnement ;
  • Valoriser les déchets par compostage et contribuer à la réduction des émissions de méthane.

enpro-togo ENPRO intervient depuis 2000 dans le 5e arrondissement, situé au nord-ouest de Lomé. Elle y fournit un service d’enlèvement d’ordures ménagères dans les concessions contre le paiement d’un abonnement. Le nombre d’abonnés s’élève en janvier 2012 à 1500. ENPRO mène en outre des activités d’éradication des décharges sauvages, pour encourager les nouveaux abonnements.

pre-collecte-enpro La ville de Lomé se trouve confrontée à des difficultés de gestion des déchets ménagers. En dépit du nouveau projet intitulé « Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL) », que pilotent la municipalité de Lomé et les ONG, le taux de collecte reste faible sauf dans les quartiers privilégiés. Des dépôts d’ordures sauvages persistent en différents endroits des quartiers. L’entassement simple des déchets à la décharge génère des émissions de méthane, nuisibles à l’environnement, et une pollution de la nappe phréatique. Des études ont montré que la production actuelle d’ordures ménagères dans le 5e arrondissement est de l’ordre de 107 tonnes par jour, soit près de 39 000 tonnes par an. La zone nord-ouest du 5e arrondissement est la zone la moins couverte par le projet PEUL.

En outre, les agriculteurs de Lomé utilisent à l’heure actuelle des intrants importés coûteux. L’unité de compostage vise à répondre à leurs besoins en leur fournissant un engrais organique de qualité, produit localement.

 Sur la base de ces différents constats, en 2009, le Laboratoire GTVD a réalisé un travail de caractérisation des déchets à la base et des essais de compostage avec ENPRO.

Les résultats de ces travaux s’étant montrés positifs, ENPRO a demandé en 2010 un financement au programme FFEM PPI pour le lancement de l’unité de compostage, en collaboration avec Gevalor. Depuis 2010, Gevalor participe à ce projet notamment à travers la présence sur place d'une Volontaire de solidarité internationale pour le montage du dossier d'accès à la finance carbone.

Cette unité de compostage mise en place en 2011 a été officiellement inaugurée le 14 février 2012. Actuellement, elle transforme 5 t de déchets par jour et emploie une douzaine de personnes. Les innovations qui y sont testées (tri sur table, réduction du sable dans les déchets des ménages…) seront des sources d’apprentissage pour les autres projets.

Grâce à l'intégration dans le programme Africompost, confirmée début 2012, il sera possible de développer suffisamment l'unité pour parvenir à une autonomie financière. L’objectif est d’atteindre une capacité de traitement de 12 000 tonnes de déchets bruts humides au bout de deux ans, pour progresser ensuite vers une capacité de 25 000 tonnes à la fin de la 4e année. Cette unité de compostage permettra de réduire les émissions de gaz à effets de serre d’environ 40 000 tonnes de CO2e en 10 ans.

gestion-valorisation-dechet-btn-contactgestion-valorisation-dechet-btn-rssgestion-valorisation-dechet-btn-plan-sitegestion-valorisation-dechet-btn-adherer

ACTUALITES

gevalor-actu

INTERVIEWS

3 questions au Président

3 questions au Président

Gevalor s’efforce de rendre ...
gevalor-interview

GALERIE